Visé 8

Des lieux vides en filigranes. L’extérieur se superpose à l’intérieur, l’espace mental à l’espace réel, l’étrange au familier, le vrai au carton-pâte. Les imbrications rendent poreuse l’architecture, la pièce devient décors, un jardin pousse comme en rêve. La maison-jardin nous suggère de s’échapper. Habitons-nous un endroit ou est-ce lui qui nous habite ?

 

Installation, vidéo et dessins réalisés et présentés dans une maison vide de Bruxelles, 2022.